Ecole NEI LIEN / John Squier

Publié le 1 Janvier 2015

Brochure de présentation de l'Ecole Nei Lien
Brochure de présentation de l'Ecole Nei Lien

Brochure de présentation de l'Ecole Nei Lien

L'ÉCOLE NEI LIEN : UN DOUBLE SYSTÈME

Au sein de notre école, il existe un double système en conformité avec la représentation cosmique de toute chose créée dans notre univers selon la philosophie chinoise ; c’est à dire le Yin et le Yang. Il existe donc une division bipartite dans son enseignement : l’externe (wai) ou ce qui est extérieur et donc visible représenté par le système de Shaolin et l’interne (nei) ou ce qui est à l’intérieur et donc caché ou invisible représenté par le système du mont Wu Tang dans le Hebei.


Le système externe

Il se subdivise à son tour en un système double (dur et souple) , le Hung Gar (dit dur) et le Wing chun ou boxe du printemps radieux (dit souple).
Le Hung Gar ou boxe de la famille (plutôt clan) Hung est une boxe développée essentiellement dans la région de Canton dans le sud de la Chine. Elle est l’héritière directe du monastère de Shaolin du sud (il existe deux monastères shaolin dans le sud à Canton et au Fukien). Ce style est basé à son tour en un système double celui du tigre et de la grue qui représentent à leur tour le dur (l’aspect tigre, la puissance, l’enracinement la férocité etc) et le souple (la grue, la force, la vitesse et la froideur dans le combat). Le Wing Chun ou boxe du printemps radieux est une boxe qui est issue du système de la grue du monastère du Fukien. Comme tout système de boxe chinoise traditionnelle, il est basé sur un système double représenté par le système dit masculin et féminin ou interne et externe, qui sont à l’intérieur de cette boxe extrêmement subtile et en même temps très carrée et terre à terre cherchant le minimum de mouvements pour développer un esprit très pratique et une efficacité redoutable. L’ensemble des deux boxes est rattaché au système philosophique du monastère c’est à dire au bouddhisme chan chinois contemplatif qui prend ses racines dans le taoïsme ancien.


Le système interne
 
Le système Nei Chia ou interne tire son enseignement de l’enseignement taoïste du mont Wu Tang ainsi que le bai yun ou temple des nuages blancs situé à Pekin où le premier maître du système Chang San Feng (ou maitre des trois pics) créa ce qui sera plus tard le Wu Tang Pai ou système de la boxe interne. Selon la vision chinoise du monde, l’univers est représenté par les forces du Yin et du Yang ce qui peut être facilement vérifiable donc montré (externe). Les forces du Yin et du Yang se manifestent simultanément sur trois plans en accord les uns avec les autres autrement dit en harmonie entre le ciel, l’homme et la terre. Au système binaire il faut ajouter un système ternaire à l’origine de toute transformation. Ce phénomène n’étant pas visible aux yeux du premier venu, il fait partie du domaine du non visible donc de l’interne. Dans le cas de l’école Nei Lien le système de la boxe interne est représenté par le Hsing I Ba Gua Zhang d’une part et par le Tai Chi Chuan ou boxe du faîte suprême d’autre part.

 

LES STYLES PRATIQUES:


 HSING I
 

Le Hsing I Chuan ou poing du corps et de la pensée est une boxe reliée au système Nei chia ou interne issue des écoles rattachées à la philosophie du Tao, par opposition aux écoles dites externes ou Wai Chia reliées au courant Bouddhiste (Shaolin Chuan).


 PA KUA

Au 19ème siècle, le Maître Kuo Yun Shen connu sous le surnom de la Paume Divine ou Fo Jun Sha du style du Hsing I Chuan (fondé par le Grand Maître Chi Lung Feng au 16ème siècle) et le Maître Tung Hai Chuan de l’école de Ba Gua Zhang firent une rencontre qui ne dura pas moins de trois jours...


 TAI CHI CHUAN

Le Tai Chi Chuan ou boxe du Grand Faîte est une boxe très représentative du système Nei Chia. Il met son accent sur la souplesse et la détente de façon à favoriser un meilleur acroissement du Chi ou de l’énergie à l’intérieur du pratiquant, ce qui permet d’accroître son potentiel de santé ce qui est vital pour développer sa capacité à combattre.


  HUNG GAR

Le Hung Gar se caractérise par des postures puissantes notamment la posture du cavalier Ma Bo ou Sei Ping Ma (cantonais), ainsi que les griffes du tigre et les ailes de la grue, les coups des pieds ne dépassant pas la ceinture (hauteur moyenne), et les techniques des mains sont privilégiées...


 WING CHUN
 

Wing Chun Chuan ou poing du printemps radieux est une école du sud de la Chine.
Il fût créé dans la province du Fu Kien dans le Fatshan par une none au nom de Ng Mui...


 ARMES

Depuis toujours, le travail des armes fait partie intégrante de l’étude des Arts Martiaux traditionnels.

 

 

Site officielle de l'Ecole Nei Lien: http://www.neilien.com/
 

 

Rédigé par Kung fu Paris

Publié dans #Les écoles

Commenter cet article