Fédération Officielle des Arts martiaux Chinois / FAEMC

Publié le 30 Mai 2013




 





 

EDIT 2014:

La fédération perd son agrément du ministère qui revient de nouveau à la FFKDA (Fédération de Karaté et disciplines associées!
(C'est à n'y rien comprendre....)




Historique

La FFWaemc est une jeune fédération, et beaucoup de ses membres récents en ignorent l’histoire. La Fédération Française de Wushu Arts Energétiques et Martiaux Chinois ne s’est pas faite en un jour ni même un an et a nécessité la volonté farouche de quelques personnes.

 

Au départ (novembre 1989) il ne s’agissait que de faire une fédération de taïchi chuan réunissant toutes les écoles et tous les styles, appuyée sur un diplôme d’enseignant reconnu par toutes les écoles et styles, d’où son nom de Fédération des Taï Chi Chuan Traditionnels (FTCCT). Rapidement les autres arts internes rejoignent la fédération ainsi que des associations de qigong. La fédération et son Bureau cherchent alors à faire reconnaître la spécificité du taïchi chuan et des arts internes, en particulier à dessaisir la Fédération de karaté (FFKAMA) de sa gestion officielle : Recours en Conseil d’Etat contre la délégation pour le Taïchi chuan (donnée la veille de la création de la FTCCT)

Démarches auprès de la FFKAMA et de ses responsables arts chinois

Articles, mises au point…

La fédération grossit progressivement.

Son diplôme pour les arts internes est reconnu par l’usage, Un diplôme de moniteur fédéral de qigong est mis en place un peu plus tard.

La fête annuelle du taïchi chuan connaît un succès constant. Une compétition nationale, d’abord de formes puis aussi de tuishou, est organisée, qui servira de sélection pour la participation aux compétitions internationales.

En 1996, elle suscite, en organisant un congrès à Strasbourg, la création d’une fédération européenne de taïchi chuan et qigong (TCFE).

En 1995, elle est bientôt rejointe par la Fédération de Kung Fu Wu Shu de Dan SCHWARTZ et les deux fédérations de qigong pour proposer une fédération unique des arts énergétiques et martiaux chinois.

Le Ministère rebondit sur la proposition et sous la pression de la Fédération organise deux séries de discussions (1997, puis 99-2000) qui capoteront in fine du fait des représentants FFKAMA.

En 1997, les fédérations de qigong rejoignent la fédération qui change de nom et devient Fédération de Taïchi Chuan Chi Gong (FTCCG). La pratique du qigong est replacée sur le terrain du loisir et du bien-être en 1999 afin d’éviter des dérives illégales : c’est la cause d’une crise consommée en 2000, qui ne se traduira pas en terme de nombre de licenciés ou d’associations.

En 1998, la fédération est agréée par le Ministère et s’occupe officiellement des arts internes et énergétiques.

Dès 1999, la fédération s’ouvre sur les pratiques externes, d’abord en accueillant des associations de shuai jiao, puis en élargissant son objet à l’ensemble des arts énergétiques et martiaux chinois (2001), enfin en accueillant les ex-dirigeants FFKAMA pour les arts chinois puis des associations de kung fu.

La cohérence de la démarche fédérale aboutit quand le Ministère choisit la FTCCG pour réunir les arts chinois (2004), donne délégation (2005), puis un directeur technique national (2006). La fédération prend son nom définitif de « Fédération Française de Wushu, arts énergétiques et martiaux chinois » lors de l’AG d’avril 2006.

La FFWaemc obtient le label ministériel « Haut Niveau » pour le wushu moderne, en septembre 2010.

 

 

Pourquoi unir 2 fédérations qui gèrent 2 discipline différentes?

Le taichi fait partie intégrante des arts martiaux chinois (les compétitions en Chine, regroupent les épreuves de styles externes et internes). Par ailleurs, le CNKW n'était pas une fédération indépendante, mais liée à la FFKAMA (fédération de Karaté). En fait, depuis le départ de certaines associations de « kungfu » vers la FTCCG lors de l'échec du regroupement précédent, celle-ci a commencé à organiser des compétitions de kungfu et en réponse le CNKW des compétitions de taichi.C'est probablement ce qui avait accéleré la demande du ministère.

 

La FTCCG devient FFWAEMC en 2006 qui devient donc la Fédération officielle des Arts Martiaux Chinois.

Site officiel: http://www.ffwushu.fr/

Blog: http://ffwushuvideos.over-blog.com/

 

 

Quelques dates marquantes de l’histoire fédérale

 

1988

Après avoir constaté que toutes les fédérations et unions de Taïchi chuan (TCC) existant à ce moment-là étaient en fait chacune consacrée à une école ou un style de taïchi chuan particulier, Anya MEOT réunit Hugues DERIAZ et Roger MASTINI pour construire une fédération de taïchi chuan indépendante des styles et écoles.

Décembre : début de la réflexion sur les bases de la non-ingérence de la fédération dans la transmission des techniques pour sauvegarder la diversité et pour assurer la continuité et la croissance de la discipline, de la fédération et des écoles.

 

1989

Mars : les premiers statuts sont conçus et écrits.

Avril : tour de France pour faire connaître le projet

Juillet : réunion à Paris de 15 représentants d’écoles différentes. L’un des représentants propose de rallier la FF Karaté et Arts Martiaux Affinitaires, où existe déjà un petit groupe de taïchi chuan.

2 Août : M. Chenal, responsable des arts chinois à la FFKAMA, n’est pas au rendez-vous fixé avec les représentants du TCC car mobilisé par le président de la FFKAMA au Ministère des Sports pour demander délégation pour le taïchi chuan.

Novembre : assemblée générale constituante de la Fédération des Taï Chi Chuan Traditionnels (FTCCT) avec 3000 licenciés et 32 associations. La veille, le JO publie l’arrêté de délégation du taïchi

chuan à la FFKAMA.

 

1990

Premier festival fédéral. Mise en route du collège technique de taïchi chuan.

La FTCCT conteste l’arrêté de délégation pour le taïchi chuan devant le Conseil d’Etat, aucune des associations de taïchi pré-existantes n’ayant été consultée.

 

1991

premiers diplômes (certificat fédéral d’aptitude à l’enseignement du TCC – CFAETCC).

Entrée des autres arts internes et du qigong.

 

1993

Février : premières compétitions. Discussion à l’initiative de la FTCCT avec le président de la FFKAMA, sans lendemain.

Mars : D. CASAYS démarche la FTCCT pour annoncer la création d’une fédération de qigong : conseil lui est donné de structurer sur le modèle de la FTCCT, quitte à réunir plus tard les deux fédérations.

 

1994

Nouveau recours en Conseil d’Etat contre le renouvellement de la délégation à la FFKAMA pour le taïchi chuan.

5000 licenciés et 70 associations membres.

 

1995

Février : Rencontre entre Dan SCHWARTZ président de la Fédération de Kung Fu Wu Shu et la FTCCT pour fonder une fédération unique des arts martiaux chinois. Dominique CASAYS est associé à la démarche avec la Fédération des Associations de Qi Gong (FAQG), puis Yves REQUENA avec la Fédération de Qi Gong et Disciplines Associées (FQGDA).

Mars : décision d’achat d’un local fédéral.

Juillet : Organisation de l’assemblée générale constitutive de la Taïchi Chikong Federation for Europe (TCFE) à Strasbourg à l’initiative de la FTCCG.

 

1996

Décembre : Début des négociations avec les représentants des arts chinois de la FFKAMA.

 

1997

Juin : réunion au ministère, des 5 fédérations concernées avec le directeur des Sports, M. DELPLANQUE, et le président de la jeune Fédération Française de Taekwondo, pour signer la création d’une Fédération Française de Wushu sous l’égide de la FFTaekwondo. Philippe MASLO, les pieds sur la table, annonce que les représentants FFKAMA refusent de signer.

Septembre : les fédérations de qigong (FAQG et FEQG entrent à la FTCCT qui devient Fédération de Taïchi chuan Chi Gong (FTCCG). Création du collège technique de qigong.

La FTCCG représente 10000 licenciés, 400 associations.

 

1998

Février : agrément de la FTCCG par le Ministre des Sports Guy DRUT.

Juin : la FEQG quitte le monde du sport pour se consacrer à la santé tout en passant ses diplômes à la FFKAMA.

Septembre : le comité directeur décide la reprise des négociations pour une fédération unique des arts chinois.

Décembre : création du diplôme fédéral d’Arts Martiaux Chinois Internes homologué au tableau A, donc donnant à vie les prérogatives d’un BEES 1er degré. Mise en place des certificats de moniteur – CM – d’arts internes et d’arts énergétiques plutôt que des CFAETCC antérieurs.

 

1999

Mars : l’assemblée générale réaffirme sa volonté de réunir tous les arts énergétiques et martiaux chinois.

Juin : publication du texte « le qi gong à la FTCCG » qui exclut le qi gong médical (cf juin 98 !)

Juillet : table ronde sur le qigong qui prend acte du texte. La FKFWS de Dan SCHWARTZ demande à entrer dans la FTCCG. Le Ministère propose une autre voie.

Septembre : création des premiers comités régionaux. Les premiers groupes d’arts externes entrent à la Fédération (shuai jiao). Ouverture de nouvelles négociations pour créer la fédération unique de wushu.

 

2000

Février : démission des dirigeants de la FAQG des instances fédérales pour refus d’application du texte sur le qigong. Un tiers des associations de qigong quittent la fédération, ce qui n’entraînera pas de baisse du nombre de licenciés ni d’associations. Cf juin 98 et juillet 99 !!!

Mars : lors des discussions avec les représentants des arts martiaux chinois de la FFKAMA (autour de Jean Roger Dimur) pour création de la future fédération, la FTCCG accepte d’être minoritaire dans le comité directeur provisoire.

Juin : rupture unilatérale des négociations par les représentants de la FFKAMA.

Décembre : publication du texte de présentation des arts externes, internes et énergétiques dans Nouvelles Aux Associations 46.

 

2001

Mars : élargissement de l’objet de la FTCCG à l’ensemble des arts chinois.

Décembre : les ex dirigeants kungfu de la FFKAMA, qui avaient mené et rompu les négociations, rencontrent le Bureau de la FTCCG sur le conseil d’Ilias CALIMINTZOS déjà fédéré, afin de rejoindre la fédération. Les représentants de l’ex FKWS restent à la CNKW. FFKAMA

 

2002

Janvier : la FTCCG avise le Ministère de la situation.

Septembre : entrée des premières associations de kung fu à la Fédération.

 

2003

Février : renouvellement de l’agrément ministériel.

Mars : élections de listes pour les trois branches (internes, externes et énergétiques).

Décembre : la fédération lance une pétition au Ministère pour un audit sur FTCCG et FFKAMA CNKW

 

2004

Janvier : lancement de l’audit ministériel sur les arts chinois

Septembre : le Ministère des Sports choisit la FTCCG pour réunir les diverses composantes des arts énergétiques et martiaux chinois

 

2005

Septembre : délégation ministérielle

Certains représentants minoritaires de l’ex FKWS FFKAMA CNKW préfèrent créer une autre fédération.

La Fédération est acceptée au CNOSF.

 

2006

avril : la FTCCG devient Fédération Française de Wushu Arts Energétiques et Martiaux Chinois.

 

2007

avril : fédération reconnue par la fédération internationale, IWuF

juin : la Commission Paritaire Consultative accepte les diplômes des arts chinois. Création du collège technique d’externe, structuration des équipes de France, mise en place de la filière de sélection.

juillet et août : stages sélectifs des équipes de France

 

2009

Octobre : première médaille d’or de sanda (Moussa NIANGANE), aux 10èmes Championnats du Monde de Wushu Moderne à Toronto.

 

2010

Avril : le wushu moderne, sanda et taolu, et reconnu discipline de Haut Niveau.



EDIT 2014!

La fédération perd son agrément du ministère qui revient à la FFKDA !
(C'est à n'y rien comprendre....

Voir Site officiel: http://www.ffwushu.fr/ 

Rédigé par Alexis

Publié dans #Fédérations

Commenter cet article