Les bénéfices du Taiji Quan (Taichi Chuan)

Publié le 29 Juillet 2013

Les bénéfices du Taiji Quan (Taichi Chuan)


Les apports du Taiji sont nombreux et se situent à différents niveaux.
En termes de santé tout d'abord. Grâce à un travail tendino-musculaire en douceur, une respiration abdominale profonde mais aussi une mise en circulation énergétique dans les méridiens, il amène une amélioration générale de la condition physique et physiologique.

Dans la pratique courante, il a surtout, par un renforcement général, une visée préventive permettant de mieux résister aux atteintes des maladies. C'est pour son aspect bénéfique pour la santé que le gouvernement chinois a encouragé et répandu la pratique du Taiji Quan à grande échelle depuis les années 1950. Par ailleurs, les bienfaits du Taiji Quan interviennent également au niveau psychologique et mental. En détournant l'esprit des préoccupations quotidiennes par l'attention portée sur le moment présent et le mouvement effectué, il procure une relaxation mentale importante pendant la pratique dont les effets bénéfiques continuent à se faire sentir entre les séances (bien entendu, un entraînement personnel en dehors des séances encadrées est le meilleur moyen d'en maximiser les effets).

C'est donc une pratique anti-stress particulièrement efficace et bien adaptée à notre rythme de vie moderne.

Mais c'est aussi un art de défense et de combat dont chaque mouvement correspond à une application martiale précise. Le travail des bases et de la forme va permettre, dans un premier temps, de développer les qualités nécessaires au combat comme : l'enracinement, la stabilité, la souplesse, la musculature, l'endurance, la coordination de l'ensemble du corps, la direction du mouvement par l'intention, la précision, la connaissance des applications martiales de chaque mouvement… A un niveau suivant, elle permet d'exercer et de maîtriser la transmission du Qi dans le corps et les " explosions de force " (fajing).
Par ailleurs, les techniques de travail à deux de " pousser mains " (tuishou) permettent, sous la forme d'un jeu et par l'écoute attentive de l'autre (de l'origine de ses mouvements, de son centre de gravité), de développer un instinct de combat et de corriger ses propres défauts. Différentes étapes pédagogiques permettent ainsi de conduire graduellement l'étudiant à la pratique du combat libre (sanshou). Il faut toutefois noter qu'une utilisation efficace du Taiji Quan sous son aspect martial demande un entraînement assidu.

Enfin, particulièrement pour les occidentaux, par la connaissance et la compréhension des concepts philosophiques qui le sous-tendent, le Taiji Quan offre également, par un biais concret, les clés à un éclairage nouveau de la " réalité " et de la vie en général (comme résultat de cette ouverture d'esprit). Ainsi, concevoir la réalité comme une transformation continue et un procès est aux antipodes de la plupart des fondements de la philosophie occidentale (Parménide excepté). Il n'est d'ailleurs pas rare que la pratique du Taiji Quan s'inscrive dans le cadre d'une recherche de développement personnel, soit encore, favorise celle-ci.

 

Rédigé par Alexis

Publié dans #Taichi

Commenter cet article